• Par: Pedro Rivero, Alberto Vázquez
  • Année: 2015
  • Durée: 76 min
  • Origine: Spain, Japan
  • 7.5
Animation
L'Étrange Festival 2016
Le Grill a aimé avec réserves

Psiconautas ou les enfants perdus

Legend of Birdboy

MV5BNDkzNjgyMTYtMGFiZi00MmFjLTgwOGEtNzhmYzY0Mjc0MTE3XkEyXkFqcGdeQXVyNjIyOTAzNzc@._V1_

Psiconautas ou les enfants perdus est le premier long de l’auteur des courts métrages d’animation “decorado” qui ne nous avait pas vraiment emballé malgré un univers visuel accrocheur, et de Birdboy, plus plaisant car plus construit, qui est une sorte de prequel à Psiconautas.

Au final on est devant une fable hésitant entre message écolo, récit d’apprentissage ou métaphore des travers de la société avec son île dévastée par une catastrophe industrielle remplie d’animaux anthropomorphes. C’est sûr c’est plaisant graphiquement, la naïveté avec laquelle des thèmes très adultes sont abordés (sexes, drogue, deuil) en renforce leur impact mais le style enfantin place le film entre deux cases : pas aussi radical que de vrais cartoons pour adultes tout en étant une véritable usine à trauma pour un jeune public. A cela il faut ajouter une narration (volontairement) décousue et des emprunts à la pop culture (on dirait du animal crossing dans le monde de Fallout avec une pointe de Zelda) pour un résultat quand même loin d’être désagréable malgré une résolution à grand coup de deus ex machina. Regardez quelques images du court métrage Birdboy, si l’esthétique vous accroche et que vous êtes fans d’ambiances gothiques à la petit vampire de Sfar, ça pourrait bien vous plaire.

28 septembre 2016
Alcide