• Par: Sion Sono
  • Année: 2016
  • Durée: 76 min
  • Origine: Japan
  • 6.4
L'Étrange Festival
Le Grill a aimé

Antiporno

Avis court publié dans le cadre de L’Étrange Festival 2016.

 

Le prolifique réalisateur japonais (on parle de 3 films par an) est à l’honneur cette année avec ce film et la diffusion d’un reportage revenant sur sa carrière. Bref, une boîte de production tokyoïte a proposé à 5 réalisateurs de réaliser chacun un court film (79 minutes ici) en hommage aux “roman porno”, une série de films erotiques ayant fait le succès de la boîte dans les années 60.
Sono Sion en roue libre ? C’est un peu comme lâcher un pitbull dans une crèche, le résultat est fascinant, foutraque et déconseillé aux personnes sensibles.
Après une première partie poussant à ses limites la patience du spectateur pour l’hystérie criarde, le film révèle ses véritables enjeux en offrant la trajectoire schyzoïde d’une jeune fille coincée entre deux rôles dans un de ces films “roman porno”.

img_antiporno1
Généreux en plans délirant, Sono Sion avoue avoir puisé du côté du Perfect Blue de Satoshi Kon tout en faisant des rappels aux grands thèmes de sa filmographie (la découverte de la sexualité, le suicide, la société japonaise). Ça rappelle l’ovni Visitor Q de Miike, typiquement le genre de pépite qui mérite quinze pages d’analyse ou une cuite.

19 septembre 2016
Alcide