Loading...
Le Grill a aiméSorties Cinéma

Tenet : les clefs pour comprendre

Cela va sans dire, avec un titre comme ça on va pas se gêner pour spoiler.

Notre avis (sans spoil) sur le film se trouve ici.

Le concept

Tenet repose sur l’idée d’un voyage dans le temps un peu particulier. Au lieu de, par exemple, se téléporter du 20 janvier au 10 janvier comme dans Retour vers le futur ou Terminator, on va ici entrer dans un portique temporel qui va “inverser” la personne et tout ce qu’elle porte : elle va se mettre à “reculer” dans le temps jusqu’à ce qu’elle entre dans un autre portique temporel, le temps s’écoulera alors de nouveau “normalement”. Les héros de Tenet ne se téléportent pas à un point donné dans le passé mais vont vivre le temps à l’envers jusqu’au point dans le passé qu’ils souhaitent atteindre. Le film parle “d’entropie inversée” qui semble reposer sur une forme particulière de radioactivité.

Tenet explication compréhension fin analyse
Regardez ce mirifique schéma :

Un individu, pour qui le temps s’écoule normalement (ligne rouge), va entrer dans le portique temporel au jour 2, le temps va alors commencer à s’écouler à l’envers pour lui (ligne bleue) et il va revenir au jour 1. S’il rentre à nouveau dans un portique temporel, le temps recommencera à s’écouler dans le sens normal à partir de ce moment dans le passé (l’entrée dans le 2ème portique).

C’est pour ça qu’en sortant du portique, les personnages voient leurs versions alternatives y entrer.

Dans l’exemple du schéma, trois “versions” de l’individu coexisteront au jour 2. Mais comme cette opération peut être répétée, on peut imaginer qu’un nombre infini de versions peuvent se trouver au même endroit au même moment.

 Affiche Tenet explication compréhension fin analyse

C’est le cas de Neil (Robert Pattinson) lors de la bataille finale qui vient aider le protagoniste (John David Washington, qui n’est jamais nommé) et s’en sort vivant alors qu’une autre version de lui, la dernière forcément, meurt en ouvrant une porte bloquée. On comprend cet événement grâce à la ficelle rouge avec un médaillon présente sur le sac de Neil dans toutes ses “versions”.

Un des twists concernant Neil est qu’il ne découvre pas Tenet grâce au protagoniste au cours du film mais qu’il est au contraire une version future de Neil retournée dans le passé à la rencontre du protagoniste. C’est notamment pour cela qu’il sait que le protagoniste aime le coca light.

On peut également noter que “Neil” à l’envers donne “Lien” en français, un nom probablement pas choisi par hasard par Nolan.

Ensuite, il nous est expliqué que lorsqu’une personne remonte le temps, les lois de la physique changent, le chaud devient froid, l’air n’est plus respirable, etc. Ceci est notamment utile pour soigner les blessures graves, il est ainsi très probable que le protagoniste soit passé par un voyage temporel pour être sauvé en début de film.

Enfin le film indique que deux versions d’un individu ne doivent pas se croiser sous peine de provoquer un phénomène entrainant leurs disparitions.

Le pourquoi du comment

La technologie des téléporteurs temporels a été inventé à un moment dans le futur sur une terre mourante à cause du manque de ressources et une nouvelle guerre mondiale. Une partie des habitants du futur on fait le pari que s’ils supprimaient leurs ancêtres (les habitants du présent), la terre allait être sauvée et ils n’allaient pas disparaitre.

Photo John David Washington Tenet explication compréhension fin analyse

C’est le “paradoxe du grand-père” évoqué dans le film, si on remonte dans le temps et qu’on tue notre grand-père, disparaît-on ? Dans un film comme Retour vers le futur ou Looper, la réponse est oui, dans un film comme Prédestination ou Futurama la réponse est plutôt non. Tenet choisit de ne pas nous donner sa réponse à ce problème et nous laisse avec deux questions typiques des récits de voyage dans le temps : peut-on changer le cours des événements, et que se passe-t-il dans ce cas ?

D’autres habitants du futur décident au contraire que le risque est trop grand et décident alors d’aider leurs ancêtres (toujours les habitants du présent) dans ce conflit.

Dans les deux cas cette aide est composée d’objets à entropie inversée et de portiques temporels.

Le plan des “méchants” du futur est de corrompre un individu du présent, Sator, dont le métier est la récupération de déchets radioactifs, pour qu’il retrouve les 9 parties d’une arme du futur nommée “l’algorithme” capable d’éradiquer l’humanité. Ils contactent Sator via des capsules temporelles (donc des objets à entropie inversés “envoyés” du futur) planquées un peu partout dans le monde, principalement des sites contenant des matériaux radioactifs. Une fois sa mission accomplie, Sator décide de relier l’algorithme complété à son rythme cardiaque, la machine est alors prévue pour se déclencher quand Sator décède.

Nos héros, le protagoniste, Neil et l’équipe de Tenet, vont lutter contre le russe pour lui dérober l’algorithme. Ils vont pour cela notamment passer faire une alliance avec la femme de Sator, Katherine (jouée par Elizabeth Debicki) qui peut l’approcher “facilement” afin qu’elle le tue dès que le protagoniste aura mis la main et désamorcé l’algorithme.

Le rôle du protagoniste

On comprend à la fin du film que l’on vient uniquement d’assister au début de la lutte du protagoniste contre Sator. En effet, de nombreux éléments de la mission, comme la mort de Neil ou même le moment au début du film dans l’opéra où le protagoniste est sauvé par un soldat tirant une balle inversée (probablement Neil également), ne sont pas expliqués. Le film nous fait comprendre que le protagoniste va par la suite s’occuper de monter toute l’opération lui-même, en allant par exemple recruter Neil dans le passé ou en se sauvant lui-même après la séquence de l’opéra sur la voie ferrée.

Tenet : Affiche Tenet explication compréhension fin analyse film

Pour résumer dans l’ordre “chronologique” :

Avant le début du film : le protagoniste qui a vécu les événements racontés dans le film remonte dans le temps recruter Neil et toute une équipe qu’il nomme Tenet afin de lutter contre Sator. Sator quant à lui trouve les capsules temporelles envoyées par les “méchants” du futur et commence à rassembler les morceaux de l’algorithme, il en trouve 8 sur 9.

Pendant le film : le protagoniste est initialement un simple agent secret, il est recruté par le groupe Tenet pour prendre part à la lutte contre Sator avec l’aide de Neil, un agent émérite de TENET qui est retourné dans le passé pour l’aider. Ils échouent à empêcher Sator de mettre la main sur la 9ème pièce de l’algorithme mais réussissent avec l’aide de Katherine, la femme de Sator, à récupérer l’algorithme avant qu’il soit déclenché et à tuer Sator.

Après le film : le protagoniste va monter le groupe Tenet en retournant dans le passé pour notamment recruter Neil et lui-même afin d’organiser la lutte contre Sator, lutte qui s’est déjà terminé par la victoire des héros mais qu’ils risquent de perdre si le protagoniste décide de ne rien faire car dans ce cas… ça voudra dire qu’elle n’a jamais eu lieu.

Bien après le film : Dans le futur, les humains, après avoir inventé la technologie du retournement dans le temps, décident de supprimer leurs ancêtres dans l’espoir de sauver la planète. Ils envoient dans le passé des capsules temporelles pour recruter Sator afin qu’il récupère, assemble et déclenche l’algorithme, une arme également inventée dans le futur mais cachée dans le passé par sa créatrice.

Pour les contrer, un autre groupe du futur décide d’envoyer des portiques temporels à nos héros afin de combattre Sator.

Le carré Sator

Christopher Nolan, également scénariste, s’est inspiré du Carré Sator.

Il s’agit d’une inscription dont la plus ancienne version se trouve sur un mur de Pompéi -un lieux visité dans le film le fils de Sator- qui a la particularité de se lire de la même façon de gauche à droite, de gauche à droite, de haut en bas et inversement.

Tenet explication compréhension fin analyse carré sator
Un carré Sator

Les cinq mots composant le Carré Sator sont ainsi utilisés dans Tenet. Sator est le nom du personnage joué par Kenneth Branagh, Arepo est le faussaire ancien amant de Katherine, Opera renvoie à la première séquence du film et Rotas est le nom du port libre dans l’aéroport, en forme de pentagone, dans laquelle se trouve le portique temporel de Sator.

Bonus : Neil est-il le fils de Sator et Katherine ?

Cette théorie fait débat à l’heure où j’écris ces lignes. Difficile de se faire son avis, d’un côté le film se termine sur le protagoniste promettant de protéger Katherine et son fils, et l’on pourrait envisager qu’il prendra l’enfant sous son aile dans le futur, sans certitude. D’un autre côté, l’enfant est nommé Maxime (même si Neil pourrait être un nom de code) et les scènes entre Neil et Katherine (donc sa mère selon cette théorie) ne suggèrent rien de particulier, en plus le protagoniste sait que Neil connaît un funeste destin pendant l’opération finale.

Toutefois on sait que Nolan utilise deux types d’indice dans ses films :

1- ceux qui suivent la règle classique (popularisée par Hitchcock) qui veut qu’un objet important soit présenté en très gros plan, que la réalisation s’attarde dessus. En langage cinématographique on parle de fusil de Tchekhov : cet objet qu’on t’a montré est important, il sert à l’intrigue. C’est le cas de la ficelle rouge sur le sac de Neil, de la montre “déréglée” dans Interstellar, les photos de Memento ou encore les totems dans Inception.

2- et ceux qui sont au contraire très discrets, voire cachés. Par exemple dans Inception, il est suggéré que la fameuse toupie totem tourne indéfiniment quand l’action se passe dans un rêve, et le dernier plan où tout le monde se demande s’il s’agit de la réalité ou non est consacré à la toupie qui va légèrement vaciller. Toutefois, c’est un faux indice, une utilisation à l’envers du fusil de Tchekhov, puisque la toupie est le totem du personnage incarné par Marion Cotillard, alors que le véritable totem du héros (DiCaprio) est son alliance. Alliance qu’il porte en rêve et pas dans la réalité. Alliance qui ne fait l’objet d’aucun gros plan…

Il ne me semble pas qu’il y ait le moindre indice visuel ou au détour d’un dialogue sur lequel le film insiste confirmant que Maxime soit Neil. Toutefois il se peut qu’une surprise cachée attende les courageux fans de théories qui disséqueront Tenet image par image.